img-news

Étape 1 : Votre objectif pour créer votre entreprise : construire votre business plan !

De manière très générale, un plan d'affaires ou business plan est le fil conducteur de votre projet de création d'entreprise. C'est le manuel de pilotage d'un projet. Votre plan d'affaires ou business plan doit répondre clairement et simplement aux questions que les décideurs se posent, c’est-à-dire les partenaires du projet : les financeurs, les comptables, les fournisseurs, etc. C'est la 1ère bataille à gagner, il faut convaincre ! Répondre au « pourquoi le projet va réussir » et au « comment on va le mettre en œuvre », c'est à ça que sert un business plan de création d’entreprise.
Par contre, attention à ne pas multiplier les données et à aller trop dans le détail, au risque de surcharger votre dossier avec des informations qui ne sont pas essentielles pour la réussite de votre projet. Vous devez, au travers de votre business plan, chercher l'adhésion de vos interlocuteurs à votre projet de création d'entreprise. 

Vous avez envie de monter votre boite ?

 

2° Faire le point sur votre projet

 

Vérifier que votre projet est cohérent avec votre vie personnelle

Analyser et comprendre votre future clientèle

Identifier vos concurrents

Définir ce que vous souhaitez vendre et vos objectif quelle quantité pour quel prix

Déterminer vos besoins financiers et votre minimum de vente pour gagner de l’argent

 

Faire le point sur votre situation

Examiner votre projet

Faire le bilan entre vos atouts et les difficultés à venir

 Après ça vous saurez si votre plan tient la route ou si vous devez l’adapter

Faire la liste de ses motivations et objectifs

Nous savons que les entrepreneurs ne gagnent pas beaucoup d’argent il faut rester positif et motivé

Listez vos points forts et chercher les compétences et traits de votre personnalité qui vous aideront mais aussi les obstacles qui peuvent vous gêner

Un bon entrepreneur doit savoir anticiper

Noter les produits qu’il vendra de l’achat jusqu’à la vente

A chaque étape demandez-vous de quoi vous aurez besoin

Sans oublier les questions de législation

On peut avoir besoin d’un agrément, d’un diplôme, d’une autorisation, d’une assurance professionnelle obligatoire ou d’un investissement important

Pour une entreprise renseignez-vous qu’une nouvelle loi ne soit pas en marche pour taxer votre société, la destruction programmée du bâtiment dans lequel se trouve votre commerce ou la construction d’un marché couvert qui amène de nouveaux concurrents

Avec tout ça vous pouvez faire un premier bilan, vos difficultés d’un côté vos points forts de l’autre

 

3° Analyser votre clientèle

 

Identifier vos futurs clients et faire une enquête de terrain

 

Décrivez vos clients en expliquant qui ils sont, ou ils vivent et ce dont ils ont besoin

N’oubliez pas que vos clients doivent avoir les besoins pour acheter vos produits ou services

 

Après avoir identifié vos clients, rencontrez-les

Pour connaitre leurs attentes rien de mieux qu’une enquête de terrain

2 options sont possibles

Organiser des entretiens libres avec une dizaine de personnes (ex : proposition d’entretien téléphonique par mail)

Vous pouvez aussi préparer des questionnaires et interroger plus de personnes en se renseignant dès les premières questions de l’Age du client potentiel, le statut familial et le lieu d’habitation puis continuer par des questions courtes et claires qui permettront de voir la réaction de vos clients par rapport à votre idée d’entreprise, leurs attentes, les sommes qu’ils dépensent et a quelle fréquence, les tarifs qui leurs semblent raisonnable.

 

4° Analyser la concurrence

 

Identifier vos concurrents et comprendre leurs techniques

Cela permettra de vous positionner par rapport à eux, de profiter de leur expérience, de fixer des prix justes et compétitifs.

Pour cela il suffit de répondre à quelques questions :

Qui sont vos concurrents et combien sont-ils ?

Ou sont-ils ?

Que proposent-ils et a quels prix ?

Qui sont leurs fournisseurs ?

Quelles publicités font-ils ?

Quelles sont leurs forces et leurs faiblesses ?

 

Vous pouvez vous renseignez sur internet, Google, les pages jaunes, le registre des chambres du commerce

 

Une autre technique existe aussi pour connaitre ses concurrents, c’est d’y aller en clients mystère de manière à pouvoir se renseigner sur la qualité du ou des services et leurs prix.

 

5° Stratégie commerciale : Définir mon offre et mode de distribution

 

Vous savez désormais ce que veulent vos clients et ce que propose vos concurrents. Utilisez ces informations pour construire une stratégie commerciale adaptée à votre projet, cette stratégie repose sur 4 éléments :

-          Votre produit ou service

-          Votre mode de distribution

-          Votre méthode de promotion

-          Votre prix de vente

 

Pour commencer, décrivez les principales caractéristiques de votre offre, ses qualités, ses options et garanties éventuelles

Construisez avec votre clientèle une relation durable

 

 

Une fois votre offre définie vous pouvez déterminer la façon dont vous allez distribuer votre produit à vos clients, c’est-à-dire, décrire votre implantation :

Lieu de stockage

Point de vente (à distance, sédentaire ou ambulant)

Et le mode de transport qui les relie

 

6° Stratégie commerciale : Définir mon offre avec la communication et prix de vente

 

Complétez votre stratégie commerciale en déterminant votre méthode de promotion et votre prix de vente

 

Pour bien démarrer il est d’usage de choisir un mode de communication adaptée à votre activité, à vos clients et à vos moyens (exemple : déposer des prospectus dans les boites aux lettres du quartier, communiquez sur internet, faire floquer son véhicule)

Vous restez votre meilleure publicité, soyez sérieux, respectueux des délais et attentif à vos clients. Une bouche à oreille est souvent aussi efficace qu’une bonne campagne de publicité.

 

Déterminez votre prix de vente pour finaliser votre stratégie commerciale

 

Pour obtenir votre prix de vente hors taxe, additionnez votre cout de revient unitaire et votre marge de bénéfice (prenez en compte votre loyer, les déplacements et couts de livraisons ou bien fixez un cout horaire et déterminez le temps passé sur chaque projet.

 

Il n’y a pas de marge idéale si ce n’est celle qui vous permet de bien vendre votre produit et assurez la rentabilité de votre activité.

 

7° Chiffre d’affaires : fixer des hypothèses de vente réalistes

 

Une activité c’est bien, une activité rentable c’est bien mieux.

 

Il faut vous fixer des objectifs raisonnables de vente, avoir une idée du chiffre d’affaire (c’est le total de vos ventes sur une période)

Attention : le chiffre d’affaire n’est ni un bénéfice, ni un revenu, il faudra en déduire les factures que vous réglez, les fournitures que vous payez et les taxes que vous versez.
Apres seulement, on pourra commencer à parler de revenu.

Le chiffre d’affaire augmentera progressivement, tout comme il est bon de rester prudent la première année, il est conseillé de compter 10 mois au lieu de 12.

 

8° Plan de financement prévisionnel pour votre entreprise

 

Le plan de financement est la liste des dépenses et des ressources nécessaires pour démarrer votre activité

Listez toutes vos dépenses (achat du local et remise en ordre, les frais d’immatriculation de votre entreprise, la valeur du stock de marchandise et par précaution l’équivalent de 3 mois de charges fixes (électricité, assurance, téléphone…)

N’hésitez pas à demander un devis si vous n’arrivez pas à chiffrer une dépense

 

Une fois que vos dépenses sont listées, faites de même avec les ressources

 

Si vos dépenses sont plus élevées que vos ressources, il va falloir ajuster car la règle veut que les dépenses et les ressources soient égales

D’abord, vous pouvez revoir vos besoins à la baisse, votre projet peut être modifié.

Sinon vous pouvez emprunter auprès des banques, dans ce cas, soyez prudent, un crédit vous engage et doit être remboursé, un plan de financement mal évalué peut compromettre votre projet. Démarrez avec le strict nécessaire, vous investirez petit à petit.

 

9° Comprendre le seuil de rentabilité pour votre entreprise

 

Le seuil de rentabilité est très important pour votre projet, il vous permet de vérifier que votre projet est rentable.

C’est le moment ou vous avez fait suffisamment de ventes pour couvrir toutes vos charges. Au-delà de ce chiffre, on parle de bénéfice et donc d’argent gagné, le seuil de rend stabilité peut s’exprimer en nombre d’heures travaillées ou sur un nombre moyen d’articles vendus, tout dépend de la nature de votre projet.

 

De votre côté, vous avez déjà de précieuses informations comme les investissements initiaux à faire, les charges de votre entreprise, votre marge de bénéfice et votre prix de vente.

Faire ce calcul seul peut s’avérer compliqué et nous vous recommandons de vous faire aider.